La Fleur Chaotique

La beauté emmêlée,
Elle a le cœur au vent,
Et les lèvres amourachées,
La jeune enfant,
Tantôt fleurs des près,
Tantôt reine des champs,
Dont elle seule détient la clef,
Le corps bouillonnant,
De temps, d’impétuosité,
Et la voilà, infiniment,
Elle, éprise d’équité,
Telle une dette de sang.
Elle a la peau si pâle,
Et ses yeux transparents,
Transcendent les âmes
De tous les passants,
Offrant à ses armes,
De si purs diamants,
Deux magnifiques opales,
Le pouvoir d’être enfant.
Elle pourrait me prédire,
Et sans sourciller,
Oubliant de mentir,
Et enfin avouer,
Qu’en ses cœurs et soupirs,
Si jamais elle priait,
Elle saurait quoi me dire,
Et enfin elle m’aimerait.

Crédit photo : Demi Kwant

Publicités

Une réflexion sur “La Fleur Chaotique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :